SHARE

Comment se déroule un accouchement? Ce que vous allez lire va vous étonner et vous rassurer.

Vous allez découvrir que la durée globale d’un accouchement standard est bien plus longue que l’on ne croit mais que la nature est très bien faite. La mère et bébé sont naturellement armés pour affronter toutes les phases de l’accouchement, pour que tout se déroule bien.

Ma femme est dans son 7ème mois. Nous suivons les journées d’accompagnement de préparation à l’accouchement à la clinique Saint Jean de Cagnes-sur-mer, dans le sud-est de la France. L’objectif général est de rendre papa et maman serein pour l’accouchement et répondre à toutes nos questions. La première réunion a très bien rempli ces objectifs.

Vous allez voir dans cet article que l’on déconstruit pas mal d’idées perçues et que finalement, on comprend mieux les phases de l’accouchement et que la nature est bien faite.

Durée d’un accouchement standard

superman-1367737_1920

La durée d’un accouchement standard, la moyenne des accouchements, est bien plus longue que l’on ne pourrait croire. Dans les films on montre souvent la jeune future maman s’exclamer: « Il vient, ho le bébé arrive! » en se tenant le ventre. 5 minutes après il est là. Le père est obligé de conduire à toute allure à travers la ville, ce qui donne lieu a des scènes de fou. Parfois ils accouchent directement sur place parce que « bébé est là ».

Mais en fait, pas du tout. La durée d’un accouchement standard est beaucoup plus long que ça! La durée dépend de plusieurs critères mais un point qui joue pas mal dessus est de savoir si c’est la première fois qu’on donne la vie ou si on donne naissance à un 2ème, 3ème ou 4ème bébé.

Premier bébé

Lorsque c’est votre premier bébé, la durée de l’accouchement est vraiment long. Vous avez vraiment le temps de vous préparer, faire ce que vous avez à faire dans le calme. Vous pouvez vraiment être sereine de ce côté là.

Un accouchement standard dure environ 10h! Vous avez le temps d’en faire en 10h hein?! On compte 10h à partir des premières vraies contractions.

La phase de pré-accouchement: les contractions

Alors attention, on ne parle pas des contractions que l’on peut avoir la veille. Il se peut que la femme enceinte ait des contractions, puis plus rien. Sur la fin de la grossesse ça arrivera: vous commencez à avoir des contractions mais ce n’est pas encore la phase de l’accouchement. C’est la phase de pré-accouchement.

Deuxième bébé

Si c’est un 2ème bébé ou plus que vous avez, l’accouchement se fait plus vite et la durée de l’accouchement est plus variable.

La perte des eaux

Perte des eaux
Perte des eaux

Là aussi, les films montrent souvent des scènes qui peuvent vous mettre la pression. La femme perd les eaux au milieu de nul part et hop bébé arrive.Dans la vraie vie ça ne se passe pas comme ça.

Alors juste avant, on est d’accord que c’est « perdre les eaux » et pas « perdre les os » hein? A en suivre purement la définition décrite dans journal des femmes: « Perdre les eaux marque le début du processus d’accouchement. Ces « eaux » sont en fait le liquide amniotique contenu dans l’amnios ou poche amniotique, qui abrite le fœtus. L’amnios se remplit de liquide au fur et à mesure du développement foetal. »

Il faut bien comprendre que cette perte des eaux arrive en grande majorité pendant l’accouchement. Ce n’est pas impossible que ça vous arrive en pleine rue ou ce que vous voulez, mais en grande majorité c’est pendant l’accouchement. Elle peut même tarder à se percer. Alors la sage femme sera là pour donner un coup de main.

La femme est naturellement faite pour gérer la douleur de l’accouchement

Le principe des vagues

Lorsque vous vous cassez un bras, la douleur est de combien sur l’échelle de 0 à 10. Disons 10? Ok 10. Cette douleur est continue. Vous aurez mal à une puissance 10 tant que le bras ne sera pas réparé, qu’on ne vous aura pas donner les médicaments nécessaires pour calmer la douleur.

Pour l’accouchement c’est totalement différent. La douleur n’est pas constante. Elle fonctionne par vague.

La femme est naturellement faite pour ça. Elle a en elle les armes pour combattre la douleur. Lorsque la douleur monte haut, la jeune future maman libère naturellement de l’endorphine. L’endorphine est l’hormone de l’amour. C’est une sensation de bien être énorme. Il arrive parfois (j’ai bien dit parfois) que des femmes jouissent à l’accouchement et veuille immédiatement refaire un enfant. Nous avons eu le témoignage d’une femme qui avait eu son premier enfant. C’était totalement ça. Elle disait avoir eu tellement de bonheur qu’elle voulait immédiatement en refaire un. L’endorphine est de la même famille que la morphine. J’ai eu une fois à prendre de la morphine dans ma vie à cause de complications pour une intervention de l’appendicite. Je peux vous dire qu’en 2 sec on est sur un petit nuage. Mais vraiment hein. On est bien, mais bien, mais biennn 🙂 et bien dites vous que là, la femme en produit naturellement.

Vous allez donc successivement passer d’un état douleur puissance 10 pendant 5 à 15 secondes à plus de douleur pendant 3 à 5 minutes suite à la sécrétion d’endorphine. Pendant ces 5 minutes de repos successifs vous aurez donc le temps de reprendre votre souffle, de vous calmer et reprendre des forces pour la vague suivante.

C’est donc ces vagues que l’on peut apprendre à encore mieux gérer, notamment par des techniques de respirations.

Les techniques de respirations

Technique de respiration à l'accouchement
Technique de respiration à l’accouchement – source: topsante.com

Tout le monde a déjà entendu parlé de la technique du petit chien? C’est une des techniques de respiration utilisé pour l’accouchement. La respiration à un rôle important lors de l’accouchement. Elle va terriblement vous aider.

Un muscle mal oxygéné devient douloureux; la détente apporte un maximum d’oxygène à l’utérus et le rend donc moins douloureux.

Le fait de bien respirer aux bons moments permet aussi de pousser au bon moment et faciliter ainsi le travail de bébé.

La péridurale

Même si les techniques de respirations facilite un accouchement moins douloureux, il reste aussi et toujours la fameuse péridurale.

La péridurale (ou épidurale) est une technique d’anesthésie loco-régionale consistant à introduire un cathéter dans l’espace péridural (espace anatomique entourant la dure-mère d’où son nom) permettant la diffusion d’un produit actif (analgésique, anesthésique, glucocorticoïde…). En gros, on vous enfonce une aiguille, oui un peu longue, dans le dos pour vous injecter un produit qui va éviter que vous sentiez la douleur.

Sauf qu’il y a 2 choses particulièrement intéressante à savoir à propos de la péridurale.

  • Le produit a un effet sur bébé. Il arrive que le bébé soit un peu stone après l’accouchement, qu’il ait du mal à téter par exemple. Donc pour les femmes qui veulent un accouchement le plus naturel possible, ce ne sera pas vraiment le cas.
  • Aussi, le fait de vous injecter un produit qui vous enlève la sensation de douleur, vous perdez aussi d’autres sensations pourtant utile pour l’accouchement. Vous n’avez plus tout à fait le même contrôle sur la poussée par exemple. Là aussi, les techniques de respiration et l’assistance de la sage femme sont des atouts pour compenser ce manque de sensation et conserver le rythme.

Enfin, il est bon aussi de savoir que la péridurale peut intervenir plus tard pendant l’accouchement. Vous pouvez donc décider de faire tout votre possible pour faire un accouchement naturel. Et si vraiment la douleur est trop forte, les médecins peuvent intervenir pour mettre la péridurale.

La dilatation du col de l’utérus

Dilatation du col de l'utérus
Dilatation du col de l’utérus – source: drolesdemums.com

Donc on a vu que l’accouchement prenait environ 10h. En fait, l’accouchement prend le temps de la dilatation du col de l’utérus, soit environ 1cm toutes les heures. Il faut donc que le col soit dilaté d’environ 10cm pour que l’accouchement se fasse au complet.

Le col de l’utérus, c’est quoi?

Le col de l’utérus comme son nom l’indique est le col, l’ouverture de l’utérus qui lui même est

Mesure de la dilatation du col

Pour mesurer la dilatation du col, la sage femme le fera à l’aide de ses doigts. Toutes les heures elle contrôle la dilatation.

Phases de l'accouchement
Phases de l’accouchement – source: gyneco-brest-oceane.fr

Accouchement: bébé dans la bonne position

L’un des points importants lors de l’accouchement est la position de bébé. Plus il sera en bonne position – on va voir ce que c’est et comment on fait pour qu’il le soit – plus l’accouchement sera facile et rapide.

Position initiale de bébé dans le ventre de maman

La position initiale et idéale de bébé dans le ventre de maman doit être:

  • tête vers le bas
  • complètement en boule sur soit même
  • le dos sur le côté

Cette position initiale va faciliter sa descente. Si l’on regarde bien le haut de sa tête – je parle vraiment du dessus du crâne, là où on peut mettre un kippa^^ – la circonférence est la plus petite. Dès que bébé tourne un peu sa tête, on voit que la circonférence augmente et on imagine la difficulté pour maman de le sortir.

Comme on en parle dans l’article « Accoucher facilement, plus vite et sans douleurs!« , il y a des méthodes pour aider bébé à être dans la position optimale lors de l’accouchement.

Position de bébé dans le bassin

Une fois que bébé arrive, qu’il descend, il va traverser le bassin. Il va alors effectuer un certain nombre de rotations naturellement.

Schéma position bébé lors de l'accouchement
Schéma position bébé lors de l’accouchement – source: corpshumain.ca

Pour faire passer la tête, il sera droit et c’est le sommet de son crâne qui passera en premier. Si vraiment il devait y avoir besoin, il peut y avoir intervention de la sage femme avec des spatules. Il y a toute forme de spatules et d’appellations. Vous avez peut-être déjà entendu parlé de cuillères. Mais il en existe plein de forme chacune adaptée à la situation et permettant en gros, d’extirper la tête de bébé.

Puis, une fois la tête sortie, là on est cool. Le plus gros a été fait. Bébé va pivoter sur lui même afin de faire passer les épaules, puis le reste du corps.

Accouchement d'un bébé
Accouchement d’un bébé

Précisions: scrotum et risques de déchirures

Une petite parenthèse. Lorsque la tête de bébé tente de franchir le col au niveau du scrotum, ça va naturellement appuyer sur le coccyx. Vous savez ce petit bout d’os que l’on a au niveau des fesses, en bas de la colonne vertébrale. Cette pression va déclencher chez maman l’envie d’aller aux selles. Ça va donner envie de pousser.

L’autre précision est que lorsque bébé sort, il peut avoir du mal à passer. Il peut alors y avoir quelques micro déchirures. Auparavant on réalisait quasi systématiquement l’épisiotomie, c’est à dire une petite coupure volontaire sur le côté au niveau du vagin afin de déporter la pression faite par la tête du bébé. Ca permet d’éviter une déchirure qui pourrait aller du vagin jusqu’à l’anus. Mais ils se sont rendu compte par expérience, que c’était moins douloureux de laisser faire la nature et les micro-déchirures (s’il devait y en avoir).

Fin de l’accouchement

Bébé est donc enfin sortie du ventre de maman. Mais l’accouchement n’est pas fini! Il reste encore quelques dernières étapes.

L’expulsion du placenta, aka La délivrance!

Il va falloir expulser le placenta. Cette phase est appelée la délivrance. Plutôt cool comme nom. On sent qu’on s’approche vraiment de la fin. L’expulsion du placenta se par un décollement de la vulve. C’est tout une grosse zone qui était accroché à la maman. Le fait qu’elle se décroche naturellement et qu’on l’expulse va faire que ça saigne beaucoup. Ca peut être impressionnant quand on ne le sait pas, mais vous êtes prévenu, donc pas de soucis.

Le peau à peau avec bébé: protection et chaleur

Bébé est alors posé directement sur maman. On se demande souvent si on a le temps de voir son bébé à la naissance. S’ils le nettoient avant de nous le donner, etc. Et bien là, ils le posent couvert de son liquide naturelle directement avec le cordon sur maman.

Avant ils lavaient bébé. Ils le nettoyaient de toute part, jusqu’à aspirer dans son nez et dans sa bouche pour que tout soit nickel. Sauf qu’en fait, d’une part c’est hyper stressant et gênant pour bébé, et d’autre part, on lui enlève toute protection.

Le liquide naturelle lui permet de faire une transition de l’intérieur du corps de maman au monde extérieur. Aussi, le peau à peau lui permet de mieux se thermo-réguler grâce à la chaleur de maman et d’être réconforté avec les battements de cœur.

Comment couper le cordon ombilical d’un bébé?

Le cordon ombilicale est là. Il dépasse. Il permet là aussi de bien effectuer la transition entre l’intérieur de maman et le monde extérieur. La nature est bien faite. Pendant quelques secondes, le temps qu’il prenne ses premières bouffées d’air, le cordon ombilicale fera office de corde de sécurité, comme on peut le voir en escalade.

Après l’avoir pincé, vous allez devoir intervenir pour le couper. C’est assez impressionnant. C’est un grand moment. Ça me fait penser au moment où l’on coupe un ruban pour l’inauguration d’un bâtiment ou d’une statue par exemple. Bien sûr l’émotion est 4000 milliards de fois plus grande 🙂

On prend les ciseaux spéciaux, que l’on appelle un clamp, et hop on coupe. Rien de plus simple. Il ne faut pas hésiter à y aller franco car c’est un peu costaux un cordon ombilical quand même.

Que devient le cordon ombilical?

Que devient le cordon ombilical?
Que devient le cordon ombilical?

Une fois coupé, il y a donc deux parties. L’une reste accroché au placenta que l’on a expulsé. L’autre à votre bébé. Il va naturellement se désagréger mais il va falloir bien le nettoyer et le  garder sous pansement comme on peut le lire sur aufeminin.com

« Après avoir coupé le cordon, on désinfecte la partie restante et on la protège par un pansement stérile. Pas d’inquiétude : cela vous sera montré à la maternité et vous apprendrez facilement à le faire. Sachez que cela ne fait pas mal au bébé : il n’y a pas de nerfs dans le cordon ombilical.
Au bout de 6 à 8 jours, ce reste de cordon se dessèche et tombe. Il faut continuer de désinfecter et de protéger le nombril jusqu’à la fin de sa cicatrisation, entre le 12e et le 15e jour. Si le cordon tarde à tomber, consultez le pédiatre. »

LEAVE A REPLY