SHARE

Pendant le changement de couche, le zizi peut devenir une arme terriblement dangereuse qui va refaire la déco de la maternité.

J’ai eu un fils. Et vous savez quoi? Qui dit « fils », dit qu’il a un zizi. Si si je vous jure. Et vous savez quoi? J’ai appris à mes dépends que c’est une arme terriblement dangereuse pendant le changement de couche. J’ai fait le baptême du feu direct à la maternité, lors du premier changement de couche que je devais réaliser.

Ma femme a accouché. La sortie de bébé c’est plutôt bien passé. Il n’a causé aucun déchirement et la péridurale, qui permet de ne pas avoir mal, a très bien fait son boulot.

Après, il y a eu des complications, lors de la délivrance du placenta. La maman a subit une forte hémorragie. Elle a perdu 1,7 litres de sang. Heureusement, l’hémorragie n’a pas continuée et s’est vite stoppée. La jeune maman sort de l’accouchement très affaiblie, mais tout le monde se porte bien. Ce n’est qu’une question de temps pour que la maman se remette sur pied.

J’ai refais la déco de la maternité

Mais pendant ce temps, il faut bien s’occuper de bébé. Nous sommes à la maternité quelques jours et les sage femmes sont là pour nous accompagner dans nos premiers pas de jeunes parents.

Parmi les premières étapes, outre le fait d’apprendre à donner le bain, il faut bien sûr apprendre à changer la couche de bébé. C’est quelque chose que l’on va réaliser des dizaines, que dis-je?! des centaines de fois!

Vu que maman est fatiguée, c’est papa qui s’y colle pour le premier changement de couche de bébé. Je le pose sur la table à langer et commence le travail. Je retir le bas du pyjama, puis le bas du body. Je ne connais pas encore les astuces pour changer la couche de bébé (article à venir). Je réalise donc déjà des petites bêtises en ne soulevant pas suffisamment le body et le pyjama sur le torse, ce qui augmente les risques qu’ils soient souillés pendant le change. Mais bref, je retire la couche et là, c’est le drame.

Lorsqu’on change un bébé, il a rapidement froid. C’est assez instinctif. On lui enlève son bas, ses petites jambes sont à l’air libres et lui fait un petit air frais. Et là c’est quasi automatique, bébé peut faire pipi. Il ne va pas se poser la question s’il y a la couche ou pas hein, si vous êtes en face ou pas. Non, il pisse, point barre 🙂

Ça part vite!

Du coup, quand bébé est un petit garçon, il a une « magnifique lance » pour tirer dans tous les sens. Et je l’ai découvert à mes dépends lors du premier changement de couche. Mon fils s’est mis à faire pipi. Je ne m’y attendais pas du tout. Ça part vite! Le jet est d’abord parti sur le côté, à gauche sur le mur de la maternité. Ouf! Déjà ça ne partait pas sur moi. Mais quand même ça refaisait la déco de la maternité. Mon réflexe a été de rediriger le jet. Sauf que pendant une fraction de seconde je lui ai fait se pisser dessus avant de réaliser ma bêtise et arrêter immédiatement, pour enfin prendre un truc sous la main et le mettre devant son zizi.

Tout s’arrête. On sourit niaisement. Le body et le pyjama sont trempés. Les murs et le lange aussi. Papa vient de découvrir la puissance de tir de son fils et ce n’est que le début. Maman l’a entendu et entre-aperçu. La voici avertie.

C’est mon premier changement de couche et je pense que je m’en rappellerais toujours.

 

LEAVE A REPLY